Vernissage_Partages_5

Installation « Lieux à partager »

Anastasia Zoé Souliotou

Née en 1987 à Volos (Grèce). Vit et travaille entre Paris et Athènes

 

Lieux à partager, 2013

Places to share, 2013

Τόποι να μοιραστούμε, 2013

Installation: ustensile plastique, couleur acrylique, impressions sur papier

Installation: plastic tool, acrylics, prints in paper

A réaliser in situ

———————————–

Texte de présentation: Manolis KARTERAKIS, historien de l’art, muséologue – Commissaire de l’exposition  « Partages »

Maniant certaines des notions liées aux théories contemporaines sur les réseaux multidimensionnels, Anastasia Zoé Souliotou explore avec des matériaux divers –peinture, dessin, estampe, installation, performance, nouveaux médias -les moyens de transport de l’ère actuelle, naturels et virtuels, entre différents lieux ; surtout dans les espaces urbains, mais sans s’y limiter. Le procédé de ses œuvres, souvent impliquant la participation du public, qui devient acteur principal dans la fonction du médium de ce transfert, dévoile un message toujours ouvert à l’universalité qui appelle à un dépassement des frontières nationales et participe au dialogue des cultures.

 

L’œuvre Lieux à partager, installation sous forme d’un vase « à l’antique » contenant des papiers imprimés et peints, est la synthèse in situ et in vivo d’un processus déjà commencé sous forme d’un blog pendant son séjour à la Fondation Hellénique de la Cité Internationale Universitaire de Paris durant l’année 2012-2013. Dans un premier temps, l’artiste a créé un appel virtuel sur internet où elle invitait ses éventuels participants, surtout des résidents de la Cité U, à partager avec elle leurs lieux personnels, réels ou imaginaires, de départ ou de destination. Elle a imprimé sur papier puis a travaillé plastiquement  les noms et les images des lieux qu’elle a reçus. Cherchant ainsi, à dévoiler ces repères intimes variés d’une manière discrète, ludique mais aussi respectueuse, en gardant un lien personnel avec chaque participation. Elle a accentué sur la diversité des matériaux, des formes, des couleurs, des textures et des odeurs.

 

Enfin, tous ces témoignages ont été disposés dans un grand vase « à l’antique » – mais créé par de matériaux modernes- où le visiteur est invité à « fouiller » afin de les découvrir et de déchiffrer leurs messages tout en impliquant ses différents sens. Ce vase, objet du quotidien dès l’antiquité devenu symbole de la civilisation universelle, avec sa présentation sobre et transparente au centre du Salon de la Fondation Hellénique, lieu du quotidien de ses résidents, est entourée des témoignages des résidents qui partagent leur liens personnelles avec la Fondation Hellénique et la Grèce comme topos de rencontre. Le vase permet la recréation de la structure de l’espace du Salon  et permet également de mettre en place une plateforme des dialogues pluridimensionnels, multi-temporels et multi-spatiaux. De telle sorte que l’espace classique se met en amont et devient de nouveau un lieu à contempler sur les valeurs de l’harmonie et de la mesure des formes différentes ; mais en parallèle, il se transforme en passage vers d’autres lieux hors les murs. L’équilibre entre l’histoire passée, souvent vécue, et le temps présent s’inscrit sensiblement dans sa fragilité,  tandis que la valeur de l’être humain se met au centre de l’action. Autant de repères que de gestes de contact, l’action passe du témoignage personnel au partage collectif et s’enrichit d’une ouverture libre vers le monde.  

https://anastasiazoisouliotou.wordpress.com/index-operarum/fr/projets/participations-lieux-partager/

This slideshow requires JavaScript.

Advertisements